Nos résiliences – Agnès Martin-Lugand

avis lecteur roman Nos résiliences Agnès Martin Lugand

J’ai découvert l’auteur, Agnès Martin-Lugand, sur le tard avec son roman A la lumière du petit matin que j’avais adoré.  J’ai donc été ravie de ce nouvel envoi par les éditions Michel Lafon même si j’avais une petite crainte à la vue du mot “résilience” que je n’ai que trop bien connu durant cette année 2020… A tort ou à raison pour la crainte ?

 

avis lecteur Nos résiliences Agnès Martin-Lugand

 

Résumé de Nos résiliences

Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

chronique lecture nos résiliences Agnès Martin Lugand

 

Mon avis sur Nos résiliences

 

Résilience : Capacité d’un individu à supporter psychiquement les épreuves de la vie. Capacité qui lui permet de rebondir, de prendre un nouveau départ après un traumatisme.

 

J’ai commencé ce livre à la rentrée scolaire de septembre, prise dans les remous d’une vie nouvelle de A à Z. J’en ai poursuivi la lecture durant le confinement et c’était loin d’être la meilleure idée de l’année 2020.

Ce livre est aussi sombre que le titre et le design de la couverture le laissent supposer. On est loin de la fiesta avec cotillons et confettis ! Pourtant le résumé ne nous oriente pas vraiment sur le récit qui nous attend : le personnage principal est-il un homme, une femme ? Dans quelles circonstances ces résiliences vont-elles devoir s’appliquer ?

Sans trop te spoiler, tu vas suivre surtout le parcours émotionnel d’Ava, femme mariée et maman de 2 enfants qui se retrouve confrontée au grave accident de la route de son mari.
Si j’ai bien perçu le désarroi de notre héroïne,  je n’en ai pas été spécialement touchée, n’ayant pas du tout le même caractère qu’elle. J’ai eu du mal à comprendre certaines de ses décisions et certains de ses agissements. Le comportement de son mari suite à son accident m’a laissée totalement dubitative et j’oserais même dire que son égoïsme m’a fortement irritée durant les  trois quarts du roman.
J’ai bien apprécié la personnalité fantasque et touchante de la meilleure amie d’Ava, Carmen, tellement généreuse qu’elle semble parfois  s’oublier elle-même.

J’imagine que l’on ne lit pas ce genre de récit pour les surprises qu’il peut comporter car le fil est cousu de fil blanc. On sait très vite où l’auteur souhaite nous mener. Mais ça peut en rassurer certains peut-être ?

roman nos résiliences agnès martin lugand 2020

 

Au final, besoin de résilience pour lire ce roman ?

Je pense que la période déprimante ne m’a pas mise dans les meilleures dispositions mentales pour lire ce roman. Un peu sur les nerfs et avec un moral en berne, j’ai vraiment subi cette lecture du début jusqu’à la fin. Je le répète, c’est un ressenti tout à fait personnel et pour beaucoup lié à mon environnement. J’avais déjà le sentiment de faire énormément preuve de résilience dans mon quotidien et je n’avais pas spécialement envie d’y avoir recours dans mes lectures. Il s’agit ici d’un roman pour les jours où l’on se sent équilibré et bien dans ses baskets. Il a plu à énormément d’autres personnes à la fin de l’été qui ont apprécié de lire les nuances du spectre émotionnel chez les personnages.

Ma note : 14 / 20 

 

Clique ici pour acheter “Nos résiliences” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.