PORTRAITS DU TOURISME en Occitanie et région toulousaine

Déjà bientôt 7 ans que j’arpente régulièrement les routes de l’Occitanie et plus particulièrement celles de la région toulousaine, l’ex-Midi-Pyrénées. J’en ai vu des choses, j’en ai rencontré des gens ! Des rencontres éphémères ou plus durables, le temps d’échanger 3 mots et un sourire ou d’échanger nos coordonnées pour continuer les conversations à tête reposée, autrement. Des imprévus qui sont devenus des connaissances, des amis ou de jolis souvenirs. 
Aujourd’hui, j’ai donc envie de te proposer un article différent des autres. Un article qui t’immerge dans mon sud-ouest, celui des humains qui vivent et qui font vivre ce tourisme si cher à mon coeur. Un tourisme authentique, immersif, celui fait prendre le temps, celui où l’on pose les écrans et où l’on regarde avec nos yeux. 
Je raconte souvent que des rencontres ont changé ma vie dans le cadre de mes déplacements liés au blog. Eh bé les voici. Dans le désordre, voici ces personnes et ces moments de vie qui ont déposé un poutou sur mon coeur, une empreinte dans ma mémoire et un tatouage sur mon âme. Il ne suffit pas forcément d’un échange poussé, d’une personnalité marquante. Il suffit d’un moment. 
Voici ces portraits du tourisme en Occitanie reliés au Boudu Monde. Je te les livre dans toute leur simplicité. Installe-toi confortablement, prends un Tic Tac à la menthe, on se fait un petit speed-dating occitan ! 

A quoi ressemblent les gens de l'Occitanie et de la région toulousaine ?

Les habitants du coin, l'Occitanie chauvine

Je te présente les premiers ambassadeurs d’un territoire ! Ce ne sont pas les blogueurs et autres influenceurs, ce sont eux. 
Ils renseignent les touristes, les perdus et les curieux. Ils font visiter le coin à leurs amis ou à leurs familles. Ils connaissent les commerçants et artisans. Ils adorent partager des anecdotes avec un sourire en coin et des yeux qui pétillent. C’est toujours intéressant de parler avec les locaux, au même titre qu’avec les professionnels du tourisme !
Je ne vais pas te le cacher : ce sont mes chouchous ! 

visage du tourisme gers
© Kikimagtravel

Je ne me souviens plus du prénom de ce monsieur rencontré au Festival d’Artagnan de Lupiac dans le Gers. Je crois que c’est Guy. Il est en face de moi à la table façon banquet. 
Je suis amusée par ses yeux vifs et rieurs au-dessus de sa barbe blanche. Mais ce qui me marque, c’est son béret-casquette. Un vrai, en laine, un Laulhère, fabriqué artisanalement avec le savoir-faire d’autrefois dans le Béarn. Il porte son béret sous plus de 30°, en plein soleil. Un exploit !
Il est le membre d’une fratrie de six enfants, cinq garçons et une fille. Sa soeur est assise à côté de moi et l’un de ses frères encore à côté : c’est le prêtre qui officiait en Gascon à la messe une heure avant ! 
Ils sont tous originaires des environs de Lupiac (ils ont acheté et retapé un village gersois depuis la génération d’avant) et prennent plaisir à s’y retrouver chaque année avec leurs amis depuis la 6ème. La 6ème, alors qu’ils ont plus de 70 ans ! C’est beau. 
Une famille magnifique avec laquelle j’aurais pris plaisir à échanger toute la journée si je n’avais pas été en liquéfaction totale sous mon costume du XVIIème siècle !

Lors d’une randonnée à Montclar-de-Comminges en Haute-Garonne, je passe devant une ferme en bout de village. Les fermiers me demandent ce que je fais là, avec mon appareil. A cet endroit, ils ne doivent pas souvent voir des touristes ! Je leur explique. Ils me préviennent que dans 2h, ils peuvent me fournir du contenu photographique local car c’est la tonte des moutons ! Hop, me voilà à revenir précipitamment sans avoir vu ce que je venais voir (je suis tellement faible) mais pour assister à la tonte de leur troupeau grâce au savoir-faire du monsieur venu spécialement pour ça ! Je me suis sentie chanceuse d’être là, avec ces inconnus d’un village pas si éloigné du mien qui me partagent généreusement leur quotidien. 

Les professionnels du tourisme en Occitanie

Les professionnels du tourisme, ce sont ceux qui font le vivre à l’année dans toutes ses dimensions, digitales et physiques. 
Ce sont les références auxquelles l’on s’adresse quand on a besoin d’informations ou besoin de pratiquer des activités. Ils sont le socle des découvertes régionales. Ils sont aussi essentiels à l’Occitanie que l’accent chantant ! 

 

Les professionnels du tourisme digital

Ils jouent un rôle de communication essentiel pour inspirer les touristes durant toute l’année à venir découvrir les merveilles des territoires d’Occitanie. Parfois sur le devant de la scène, ils effectuent surtout un travail de l’ombre, cachés derrière leurs écrans pour produire du contenu pour leurs propres supports ou pour ceux d’autres professionnels. 

Ces 5 personnes font partie de mes plus belles rencontres liées au blog et ce sont toutes des personnes passionnées par l’Occitanie en plus d’être très compétentes dans leur travail. 

1/ Laetitia du blog Kikimagtravel, basée à Perpignan, vient de plus en plus souvent sur les terres des chocolatines. C’est une pile électrique surdouée de la communication de l’image. Une nouveauté sort ? Pas de souci, à la fin de la semaine c’est maîtrisé et utilisé plus vite que son ombre ! C’est aussi une véritable référence du monde catalan. Quelle que soit la question, elle a la réponse, même à 2h du mat’ ! Laetitia est de ces personnes qui te tirent vers le haut à titre perso ou professionnel, avec justesse et bienveillance. 

2/ Audrey du blog Les Chemins de Traverse basée à Nîmes, c’est miss Patrimoine. Passionnée de musées et d’églises, on est très différentes à ce niveau et cette différence me fait rire car elle rend tout ça passionnant avec ses yeux qui brillent de 1000 paillettes de mosaïque. Je suis entrée dans des endroits pour elle et son côté passionné et franchement, je n’ai pas regretté car elle sait quoi te dire ou te montrer pour attirer ton attention selon tes goûts ! (bon, sauf la messe, j’étais pas prête encore !)

3/ Johanne, photographe toulousaine chez Adolina. Johanne, c’est la reine des détails et de la lumière. Elle est la discrétion incarnée qui va tout relever avec son objectif. Graphiste et webdesigner (c’est la maman artistique de mon blog depuis ses débuts, eh eh), la compo, les couleurs et les ambiances, voilà son dada. C’est aussi cette personne capable de shooter un pissenlit pendant 15min ! Attention, ne pars jamais en zone blanche avec elle si tu n’es pas aussi passionné de photo car ça peut être long (mais c’est vraiment très drôle) !

4/ Chrys et Alex du blog Wait & Sea sont basés dans les Pyrénées du sud toulousain. Leur spécialité, ce sont les reportages outdoor en itinérance douce car ils sont très engagés écologiquement parlant. En plus de ça, ce sont des personnes qui ont le coeur sur la main et qui t’aideront autant qu’ils le peuvent. Chrys m’a par exemple accueillie dans son agence de comm’ durant un an pour me former au monde digital afin de m’aider à me reconvertir là où beaucoup me tournaient le dos. Elle me donne plein de tuyaux pour arpenter les montagnes avec des genoux en carton pâte et pour prendre des photos dans des conditions pourries… Des gens biens, bourrés de créativité et de valeurs comme ce monde a besoin !

Julie est basée dans les Pyrénées-Orientales et tient le blog Jolies Lueurs. Elle est photographe professionnelle. On s’est rencontrées lors d’un voyage de presse sur le territoire de la Narbonnaise aux débuts de nos blogs. J’apprécie le côté passionné et à fleur de peau de Julie. Elle n’aime pas, elle adore. Elle n’est pas en colère, elle est en fusion. Pas de langue de bois avec elle, mais toujours de la bienveillance et du respect. Ses photos sont des oeuvres de finesse et d’émotions. Sans oublier les jeux de lumières et les portraits magnifiques, surtout les enfants ! Si tu as TikTok, laisse-toi porter par sa voix agréable lors de ses découvertes touristiques.  

Les prestataires touristiques en Occitanie

Les prestataires, ce sont les professionnels qui t’accueillent directement : artisans, artistes, restaurateurs, hébergeurs, animateurs d’activités… Ils constituent les pans d’un éventail extrêmement varié. J’aime arpenter cette variété, parfois en sortant clairement de ma zone de confort sécurisée et sécurisante ! 

Gabriel possède l’entreprise Amarok Ride près de Cazères-sur-Garonne dans le 31 qui te propose de faire de la « motottinette » (trottinette électrique mastoc) et du quad dans les coteaux méconnus (mais sublimes) environnants. Ancien militaire, il m’a carrément mené la vie dure en me faisant casser des pistaches entre les fesses plusieurs fois tellement j’étais crispée ! Il m’a poussée dans mes retranchements à une période de ma vie où j’avais clairement besoin qu’on me shoote dans le popotin. Ben là, t’es au bon endroit !! Boudu ! Mais malgré tout, Gabriel est à l’écoute et il sent précisément quand tu arrives au point de rupture qui va te faire basculer dans la panique paralysante. Tu parles un peu et c’est comme s’il savait déjà tout. 
Cette rencontre est de celles qui comptent beaucoup car elles initient un nouveau départ en mode « who run the world ? Girls !!! » 

François est basé à la station du Mourtis, dans les Pyrénées de Haute-Garonne, avec son entreprise Concept Séjours. Nous nous sommes rencontrés lors d’un voyage de presse organisé par le Comité Département du Tourisme. Nous avons rapidement tissé des liens entre ex-profs reconvertis (et aussi parce qu’il m’a traînée comme un jambon dans sa pulka quand mes genoux se sont coincés) et je suis revenue le voir sur mes temps personnels. De son ancien métier, François a gardé le dynamisme mais aussi une grande pédagogie. C’est grâce à ça que je me suis retrouvée à dévaler des pistes de ski avec des rollers d’herbe, des « skikes » ! Sans son approche douce, j’aurais dit stop, on va écouter les marmottes siffler !  Il rêve en grand, il innove sans cesse, il bouscule les codes de la montagne 4 saisons en proposant plein d’activités originales. J’adore ce genre de personnalités qui font bouger les choses et ne se contentent pas de suivre le mouvement. C’est vraiment inspirant !  

Séverine et Jérôme vivent à Mauvezin dans le Gers et sont passionnés par le village de Sarrant. Le papa de Jérôme y est le tourneur sur bois, une des figures incontournables de la commune.  Jérôme est passionné d’Histoire et peut raconter Sarrant pendant des heures. Séverine, c’est l’artiste qui aime le beau et le ludique, elle te parlera du Sarrant créatif en te faisant tirer des cartes de tarot ! Les deux sont extraordinairement gentils et accueillants. 
Et vaillants ! En plus de proposer des visites guidées, ils peuvent aussi te loger dans des gîtes magnifiques à la décoration parfaite : les Domaines de Sarrali
J’ai fait leur connaissance grâce à un voyage de presse à Sarrant. 
L’anecdote ? Je partage ce séjour et cette rencontre en stories sur les réseaux sociaux et je reçois une réponse d’une amie d’enfance vivant au Québec : « Séverine, c’est ma cousine ! »
La région toulousaine, c’est vraiment un boudu monde très petit ! 

Les passionnés inclassables du tourisme en Occitanie !

Parmi les acteurs du tourisme local, il y a aussi cette catégorie extrêmement importante des passionnés. 
Ce sont des monuments, des institutions des paysages de terroir. Tout le monde les connait ou presque. On apprécie leurs actions mais ils restent souvent dans l’ombre médiatique. Aujourd’hui, il est temps de les faire baigner un peu dans la lumière des figures du tourisme occitan ! 

J’ai connu Maria en tant que couturière du Festival d’Artagnan à Lupiac dans le Gers. En vrai, elle n’est pas tout à fait Gersoise, son accent lui trahit une origine de  l’Europe du nord. Mais elle aime suffisamment son village d’adoption pour en habiller tous les habitants pour une journée en tant que bénévole ! 
J’ai aimé son sourire et son franc-parler. Oui, j’ai autant le droit de me costumer en chasseur qu’en Milady sexy ! Et elle le revendique haut et fort, la Baronne (son personnage) ! Pour elle, il est temps que la Femme se libère ! Une vraie personnalité attachante et solaire.

Sangria Gratuite portrait

Sangria Gratuite, c’est LE groupe musical emblématique du sud-ouest depuis plus de 20 ans. Tu te demandes peut-être quel est le lien avec le tourisme ? Eh bien, ils chantent la vie d’ici tout en sillonnant tous les week-ends les routes du coin ! Notamment avec « Mon accent » et la « Transhumance » (qui m’a permis d’écrire un article sur un voyage initiatique dans les Hautes-Pyrénées en suivant les paroles de cette chanson). 

3 gars de la Bigorre et du Béarn, sur la scène comme dans la vie : souriants, spontanés et passionnés. 
Pour l’anecdote, pour accompagner mon article de blog, on a réalisé une interview absolument géniale autour d’eux, de leur musique, de leur rapport au voyage et au tourisme local (c’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai connu la fontaine miraculeuse de Crastes dans le 65 qui a guéri mon eczéma). Elle a duré 2h. J’étais ravie de toutes ces infos et du temps précieux accordé, dans la bonne humeur. Sauf qu’au moment de taper l’article et d’écouter l’enregistrement, NADA ! Pas de son ! Le micro s’était mal inséré sur le dictaphone et j’entendais les sons comme à des kilomètres de là. J’ai tout essayé et j’ai même fait appel à des ingénieurs du son. Rien à faire, fichier audio perdu. J’étais blasée et catastrophée. Au final, tout est bien qui finit bien car ce sont des personnes supers qui m’ont pardonnée et qui ont bien voulu m’adresser à nouveau la parole ! (Ce qui est plus pratique car ayant déménagé dans leur Bigorre qui est un microcosme, on se croise ici ou là ! ^^)

Un grand merci à toutes ces personnes d’avoir croisé ma route. Et à toutes les autres aussi, qui ne figurent pas dans cet article soit parce que je n’ai pas une photo d’elles soit parce que je veux garder nos échanges dans leur cocon d’intimité, comme un petit trésor de pureté. C’est un réel bonheur et une source de joie quotidienne de rencontrer autant de personnes inspirantes dans le secteur touristique. Mon chauvinisme régional n’est pas prêt de s’éteindre avec tant d’espoir en l’avenir quand je regarde ce que vous accomplissez ! 

Cet article sur les portraits du tourisme en Occitanie n’est pas terminé, il se nourrit et s’étoffe petit à petit. C’est un article fil rouge, de la même couleur que le coeur. 

portraits tourisme Occitanie

24 réponses

  1. Un très grand merci pour ce travail de bénédictin que tu fais au quotidien. Merci de nous mettre en liere avec autant de gentillesse et d’émotions.
    Si tu repasses par chez nous j’ai de nouvelles surprises à te faire découvrir.
    Poutou de chez nous.
    Sportivement
    Gabriel

    1. Merci Gabriel !! Je repasserai avec grand plaisir pour voir ça et je prendrai des pansements, des affaires de rechange (et des pistaches) ! Poutous d’ici aussi ! 🙂

  2. Un grand merci pour ces jolis mots et de nous partager toutes ces belles rencontres qui rythment ton quotidien ! Et je suis certaine qu’il y en a des milliers d’autres qui nous attendent 🙂

    1. Oh merci Marjo ! J’hésite à t’y faire figurer dedans en mode « Marjo, c’est cette créatrice de contenus touristiques qui fait 2h de route pour un reportage mais qui doit rebrousser chemin avant de revenir car elle n’est pas sûre d’avoir bien éteint son lisseur à cheveux chez elle ! » 😀

  3. Merci pour ces jolies phrases posées ! C’est une belle idée et une ode à l’humanité cet article 🙂 Je ne savais pas du tout pour la fontaine du 65 et figure-toi, qu’on a le même type de source vertueuse à 5 min de notre futur chez-nous !

    On te souhaite plein de futures rencontres, brèves ou durables, mais enrichissantes :*

  4. Ce type d’article est rare, voire unique ?!
    C’est chouette de rendre « hommage » à ces belles rencontres !
    Bravo pour le temps et le cœur que tu y as mis, on le ressent !!

    1. Merci beaucoup Amandine d’avoir pris le temps de me laisser ce commentaire !
      Je n’avais effectivement jamais vu ce genre d’articles. On parle souvent des prestataires en fonction des activités qu’ils proposent et pas de la personne humaine qui se cache derrière. Je trouvais ça dommage car c’est souvent leur histoire et leur sensibilité qui est à l’origine de tout ça… 🙂

    1. Merci Adeline ! Et j’ai encore de la place pour en faire figurer d’autres ! J’ai hâte de pouvoir faire grandir cet article ! 😉

    1. Merci pour ce retour positif ! 🙂 L’article se complète petit à petit au fil de mes rencontres chaleureuses, marquantes, émouvantes… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.