HAUTES-PYRENEES : randonnée du Béout à Lourdes

Je te propose de découvrir la randonnée du Béout à Lourdes dans les Hautes-Pyrénées qui est une denrée rare : elle est panoramique, familiale et il est possible de la faire en hiver, les pieds au sec, pour ceux qui ne souhaitent pas aller dans la neige. Le Béout est l’un des nombreux pics que l’on peut admirer depuis la ville de Lourdes et si c’est le plus petit de tous, il n’en est pas moins impressionnant depuis ses 791 m. Et en plus, il regorge de petits trésors méconnus !

 

Informations pratiques sur la randonnée du Béout

 

Informations pratiques

Altitude : 791 m pour le Grand Béout et 719 m pour le petit Béout
Dénivelé : environ 400 m
Itinéraire : environ 6 km en aller/retour
Temps estimé :  2h40 (3h si tu prends des photos)
Balisage : euh. Prends la trace GPS. Il est fantomatique.
Quand la réaliser : en hiver et à la demi-saison car elle n’est pas ombragée
A éviter : les jours de pluie, l’été sous de fortes chaleurs
Parking : pas de parking spécifique, se garer en bord de route

 

  • Il existe plusieurs sentiers pour effectuer la randonnée du Béout à Lourdes : des départs différents d’Ossen ou de Lourdes, en aller-retour ou en boucle.
  • Pour un niveau débutant ou un niveau moyen comme le mien, je te recommande le circuit en aller-retour au départ de la Cité Saint-Pierre de Lourdes. Tu le trouveras sur cette carte et je te le détaille mieux un peu plus bas. La Cité est privée, ne te gare pas là sans demander la permission, même si la barrière est ouverte.

 

 

  • La randonnée est réputée pour être familiale mais je mets un bémol : à partir de 8 ans environ. Le dénivelé est assez brutal sur peu de distance et je trouve le Petit Béout trop peu sécurisé pour de jeunes enfants.
    D’ailleurs ce jour-là j’ai croisé plusieurs familles mais les enfants étaient tous des pré-ados ou des ados.
  • Il n’y a pas besoin d’être un randonneur aguerri mais il est extrêmement nécessaire d’être bien chaussé pour de la randonnée de montagne (pas de baskets de ville) car les parties pentues sont faites de boue et ça glisse, les rochers sont lissés par les nombreux passages, il est facile de se retourner une cheville.
  • Le site est absolument incroyable du début jusqu’à la fin. Merci de ne pas l’abîmer avec des déchets abandonnés ou de quelque façon que ce soit.
  • Si tu veux un tracé bien précis, tu peux suivre celui de Visorando qui passe par le Grand et le Petit Béout.

 

 

Récit de la randonnée du Béout à Lourdes

 

La montée au Béout

Quand j’ai vu d’où je partais sur le parking et où j’étais censée arriver, je me suis dit que j’allais clairement en baver car ça faisait bien haut, d’un coup ! Mais pas de temps à perdre à larmoyer. C’est encore l’heure d’hiver et si l’on veut descendre avant la nuit, il faut se lancer.

Il te faut traverser la cité Saint-Pierre puis au niveau de la chapelle, prendre le petit chemin de terre qui monte. Tu vas arriver à quelques granges. Ouvre le portail (et referme-le) puis continue sur le sentier qui monte tranquillement dans l’herbe. Tu auras là un premier point de vue sur la ville de Lourdes. Ne t’arrête pas trop longtemps, juste assez pour reprendre ta respiration, car c’est encore plus beau quelques mètres plus haut !
Tourne la tête pendant cette petite ascension et profite du panorama autour du lac de Lourdes. Ca te fera oublier que ça monte sec pour un début et que tu n’as même pas eu ton petit échauffement !

 

Tu arrives ensuite à un petit plat avec une première vue des plus sympathiques à 360° sur : la ville de Lourdes, le lac de Lourdes, le Béout où tu vas monter, les vestiges du téléphérique du Béout,  le pic du Jer et son funiculaire.

Puis c’est reparti.
Ces derniers mètres avant le sommet m’ont fait dire que les 300m de dénivelé de la rando sont concentrés là (et quelques insultes mignonnes) !! A m’en donné, j’ai cru que j’allais même me retourner ! (Pas du tout dans l’exagération la fille ! Mais après des mois d’hibernation et de covid, j’ai un peu perdu le rythme !)
J’ai quand même vu le balisage et les traces de VTT et je me suis demandé sincèrement comment des cyclistes pouvaient descendre une pente pareille sans enrichir les dentistes !
Rien que pour ce passage, évite les jours de pluie ou les jours suivant des jours de pluie.

randonnée au beau panorama près de Lourdes

 

 

L’arrivée au sommet du Grand Béout

C’est ainsi, avec une grâce infinie (non, dans mes rêves), que je suis venue câliner les racines de la croix située au sommet du Béout.
Après 7 min pour reprendre mon souffle et ne plus faire le bruit d’un mixeur en fin de vie, j’ai pu savourer la vue sous le soleil de cette journée pré-printanière. Et waouuuuuuuh ! Ici, on a sacrément de la vue à 360° sur les sommets et les vallées ! De l’autre côté de Lourdes, dans la vallée au sud, c’est Ossen, le village où l’on trouve un autre départ.
Té, on voit même le Pic du Midi ! (une légende dit qu’il y a d’ailleurs un endroit dans le département où l’on ne le voit pas… 🙂 )
Une vraie régalade oculaire !
Pause ton popotin casseur de pistaches quelques instants et profite. Ca fait partie de la rando.

randonnée du Béout Lourdes

beau point de vue près de lourdes

Ensuite, fais quelques mètres en direction de l’ancienne gare de téléphérique située en contrebas. Tu vas rencontrer « le Rocher Mystérieux » qui fait son équilibriste au milieu d’autres grosses roches. Comme tout le monde, tu vas t’interroger sur sa forme étrange. Il a manifestement été transporté par les glaciers qui descendaient de la montagne, il y a très longtemps, avant qu’ils ne fondent. (Pour le gros mot, on dit que ça s’appelle des roches erratiques).
Un peu plus loin encore, si tu fais attention, tu vas voir que tu foules d’énormes plaques de marbre. Comme il ne ressemble pas tout à fait à celui de la salle de bain, on peut le manquer !

rocher mystérieux de la boucle du Béout

randonnée beau panorama Hautes-Pyrénées

 

 

La descente que je ne recommande pas

Que je ne recommande pas aux gens qui ont mon niveau ou encore plus débutants, évidemment.
Ceux qui ont de l’ADN de dahu vont s’éclater !
Pour les petits padawans, je vous conseille de suivre la trace GPS de Visorando donnée plus haut pour faire une petite boucle dans cette randonnée autour du Béout ou tout simplement de faire demi-tour et de prendre le même chemin qu’à l’aller. Et ECOUTEZ-MOI, macarel !

randonnée en boucle du Béout Lourdes

Ce jour-là, j’ai suivi le sentier qui redescend vers Lourdes en tournant à gauche en bas de l’ancienne gare du téléphérique. Au début tout va bien, la vue est superbe, et ensuite… ça se complique !
Le dénivelé se penche dangereusement et tu as l’impression que tu vas te transformer en boule de bowling.
Ensuite tu rencontres un autre handicap pour complexifier encore l’histoire du dénivelé : la collection de plantes qui piquent au travers du pantalon. Je crois qu’on est d’ailleurs sur la collec’ la plus importante du coin !!

On termine par l’apothéose qui se rajoute encore (on dirait un récit en accumulation des albums pour enfants), et pas des moindres ! Tu as déjà vu une « cascade de rochers » tous lisses que tu ne vois pas comment franchir sans corde ou sans rambarde, en mode mini via ferrata et avec des ronces qui s’accrochent à toi ? Ce moment où tu te dis que tu vas attendre que les secours arrivent ?
C’est là.

 

 

Heureusement que j’étais avec deux amatrices de montagne et avec des notions d’alpinisme qui m’ont guidée et rassurée.
Me voilà donc en train de descendre face aux rochers, à l’aveugle, croupion plus contracté que la déesse du crossfit.
Après cette frousse et cet effort sportif inhabituel, je m’étais mise en mode off (c’est bon c’est fini).

Pas du tout.
On continue à descendre et à se faire griffer la couenne.

Dis-toi que tu n’as vraiment terminé avec la musculation de postérieur que quand tu vois le circuit de moto-trial.
Tu termines ensuite avec le chemin du rosaire de la cité Saint-Pierre et ses 20 niches religieuses sculptées en bois. Tu comprendrais presque pourquoi certains le font en rampant, té…

Bref. J’ai testé pour toi. Je ne recommande pas. Sauf si tu veux expier une faute vraiment très grave.
Tu m’excuseras de ne pas avoir pensé à prendre des photos. Je me suis branchée sur le mode survie vitale. 

 

Les trésors méconnus du Béout

 

L’ancienne gare du téléphérique sur le Petit Béout

Ce téléphérique a été créé vers les années 1930 et a cessé d’être utilisé dans les années 1990 à cause des contraintes de sécurité (sa mise aux normes aurait coûté trop cher). La cabine fut enlevée définitivement en 2000.
Les Lourdais sont nostalgiques de cette époque car ce moyen de transport était gratuit pour eux et il permettait d’aller faire une balade panoramique sans grand effort physique.
Ils regrettent moins par contre le plancher de bois qui laissait entrevoir le vide entre les lames durant le trajet !!

Aujourd’hui il ne reste que l’ancienne gare supérieure complètement à l’abandon, éventrée, rouillée, graffée, à l’ambiance particulière, et absolument pas sécurisée !! Tiens bien en laisse tes animaux et tes enfants car le vide est vertigineux sous la rampe d’arrivée !

 

découvrir le Béout à Lourdes Hautes-Pyrénées

téléphérique du Béout et funiculaire du Pic du Jer à Lourdes Hautes-Pyrénées
Gare d’arrivée du téléphérique du Béout et funiculaire du Pic du Jer juste en face.

 

 

Le gouffre de Lourdes 

En plus du panorama à 360°, les gens empruntaient le téléphérique pour aller visiter ce gouffre du Béout situé sur le versant de la commune d’Ossen.
Découvert en 1938 et aménagé pour le tourisme en 1939, ce gouffre mesure 82 mètres de profondeur. C’est également une station préhistorique où furent trouvés quatre squelettes humains vieux de plus de 60 000 ans !
Je ne suis pas allée mettre le nez par là-bas, préférant me concentrer pour cette sortie sur la marche avec mon essoufflement post-covid conséquent !

Lors de la randonnée du Béout, tu pourras néanmoins apercevoir l’un des vestiges de cette promenade avec l’allée d’arbres alignés, offrant une partie ombragée aux visiteurs du gouffre.

 

La carrière de sarcophages 

Il s’agit d’un trésor historique qui a été découvert il y a peu. De mon côté, je ne l’ai découvert qu’une fois redescendue en cherchant de la documentation sur la randonnée. Pas de photo à te partager, donc !
L’extraction de pierre pour construire les sépultures de la région datant de l’époque mérovingienne est encore visible aujourd’hui avec des « trous » en forme de trapèze. Le mystère de du transport de ces sarcophages reste toutefois entier…
On peut trouver ces sarcophages à notre époque dans le cloître de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède à Tarbes ou encore comme abreuvoirs publics de ci de là ! On n’a rien inventé niveau recyclage !

 

Cette randonnée touche à sa fin et vraiment, elle fait partie de mes coups de cœur.
Je ne peux que te la recommander vivement si tu recherches une randonnée accessible l’hiver sans équipement particulier, proche de Tarbes, avec un accès routier facile, un panorama de dingue et des sentiers ensoleillés.
On frise la perfection pour une randonnée familiale dans les Hautes-Pyrénées !

 

Tu as envie de tenter cette randonnée du Béout à Lourdes ? Garde précieusement toutes les informations en épinglant cet article sur Pinterest !

 

2 réponses

  1. Coucou, merci pour cet article intéressant! J’ai très hâte de tenter la randonnée du Béout à Lourdes, les informations présentées, les images aussi couvrent toutes mes questions. Je partagerai avec mon expérience dès que possible. A très bientôt !

    1. Bonjour !
      Belle randonnée alors ! En espérant qu’elle vous ravira autant qu’à moi ! 😉
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.